Les personnalités les plus récurrentes du Jiujitsu Brésilien

 

Voici un joli panorama des différentes personnalités que l’on peut trouver sur un tatami de jiujitsu brésilien ou dans une salle de MMA.

Vous allez certainement reconnaitre quelqu’un issue de votre académie dans les descriptions suivantes, sachez donc avant tout que toute ressemblance avec un personnage existant ou ayant existé est purement fortuite.

Ce texte a d’ailleurs été largement inspiré d’un vieil article posté sur le blog suivant : https://manbeater.wordpress.com/2009/08/04/bjj-personalities-which-one-are-you/

 

L’admirateur secret
Vous ne pouvez rien faire, ce type aura les yeux toujours fixés sur vous que ce soit dans les vestiaires ou même lorsque le professeur effectue une démonstration. Vous êtes son centre d’intérêt. Lorsque vous effectuerez vos randoris il se mettra contre le mur pour épier vos faits et gestes. Posez vous la question pour savoir quand ce phénomène a débuté, quelque chose a forcément déclencher cette obsession. Par contre n’espérez pas vous en débarrasser en lui mettant une branlée en sparring … il aura encore plus d’admirations pour vous!!

Le mec qui tourne qu’avec les meufs
Alors celui la pour une raison inconnue  n’interagit qu’avec les filles du club, il va les coacher, faire les drill et exercices divers avec elles, il les connaît toutes et passe son temps à chahuter avec elles. Son niveau n’est pas faramineux mais il a le profil du type sympathique malgré le fait qu’il refuse systématiquement les randoris avec les mecs pour cause de fatigue. Ce qui est sur c’est que vous ne le verrez jamais en compétition il est totalement dénué d’ambition sportive.

Le mec coincé dans l’espace temps.
Celui la a un jeu extrêmement prévisible, ça fait 5 ans qu’il vous sort les mêmes techniques pour vous attaquer et ça fait également 5 ans que vous le coincez avec les mêmes soumissions.

Le pointeur
Attention à la signification de mot, il ne s’agit pas de quelqu’un qui aime les personnes mineures… Le pointeur c’est celui qui utilise a outrance ses coudes et ses genoux pour vous faire mal. Deux genoux sur le visage ou sur les bijoux de famille? Coudes dans un orifice quelconque? Ça ne lui pose aucun problème d’éthique il mettra ses pointes partout ou il pourra tant que ça le mènera à la victoire.

Le mec qui fait des contrats
Celui la soit il est blessé quelques part soit il est fatigué, il n’est jamais à 100% de sa forme il ne peut pas s’empêcher d’établir un contrat en vous et lui avant de démarrer un combat. Il vous dira quelle à quel rythme le combat devra se dérouler, quelle partie de son corps il ne faudra pas toucher et quelles sont les positions et soumissions interdites. Vous avez intérêt à respecter le contrat sinon il arrêtera le combat.

L’hypersensible
Voila un être extrêmement sensible, le moindre petit choc ou petite éraflure peut provoquer l’arrêt définitif du sparring entre vous et lui. Une petite coupure au front? Pour vous ça peut attendre, pour votre ami l’hypersensible c’est une autre affaire il est déjà en PLS il faudra peut être appeler les pompiers. Toute la salle sera au courant que vous lui avez mis un doigt dans l’œil ( sans faire exprès bien sur ) car il fera des aller retour incessant entre le tatami, les toilettes et le professeur pour savoir si il est en train de perdre la vue définitivement.

L’homme fontaine
L’homme fontaine transpire juste comme un fou, difficile de mener un sparring avec lui le périmètre autour de vous devient rapidement impraticable. Il existe une version alternative de l’homme fontaine façon sanguine, 2 minutes avec ce type suffisent à repeindre votre kimono en rouge.

Le commentateur
Le commentateur est ceinture noire en bavardage il ne peut pas s’empêcher de commenter le sparring entre vous et lui, il va décrire chacune de ses actions ainsi que les vôtres, ne lui parlez surtout pas durant le randori sinon il évoluera tel un Pokémon sous une forme encore plus relou …. Celle du correcteur!

Le correcteur
Le correcteur est l’évolution du « commentateur », le correcteur n’est pas quelqu’un de mauvais, il a de bonnes intentions envers vous, il souhaite vous aider dans votre progression sauf qu’avec lui le zèle n’a pas de limite. Exemple: Le professeur vous demande de driller une technique et bien le correcteur lui va vous donner 1000 conseils toute les 5 secondes, ce qui fait que vous n’allez rien driller au final. Idem durant les randoris il vous corrigera à tort et a travers pour tout et rien en stoppant des dizaines de fois le combat. Ouais! Avec lui Votre session sera foutue!

Le susceptible
Le type à l’air super sympa au début du randori, vous avez un vrai échange, à un moment donné vous souhaitez testez votre petit passage de garde, ca marche! Vous lui avez passez la garde gentiment. Grosse erreur de votre part, votre partenaire est piqué au vif, son visage change d’expression, fou de rage il va passer à la vitesse supérieur et vous faire subir son courroux!…Il ne s’agit plus d’un échange mais d’une expédition punitive! C’est l’une des plus belles représentations de l’ego dans le jiujitsu.

Le mec qui a des trucs a faire
Celui la va quitter le cours au moment ou les sessions de sparring vont commencer, il a toujours un truc important à faire à l’extérieur à ce moment la.

Bon mouvement mec!
C’est le genre de personnage qui n’aime pas s’avouer vaincu et qui a trop d’ego pour accepter de taper à l’entrainement. Avant même que ayez terminé votre triangle sur lui il vous sortira un  » bon mouvement mec  » et tapera avant votre finalisation afin de vous faire croire que vous ne l’avez pas battu et qu’il vous a laissé passer votre technique tranquillement parce que vous êtes talentueux.

Petit poumon
Évitez de tournez avec celui la, il est opérationnel durant 1 minute, passé ce délai il commence à ralentir considérablement tout en adoptant une couleur tomate, inutile de chercher la soumission avec « Petit Poumon », une garde montée ou un genou poitrine suffit à le faire taper. Inutile non plus de relancer le combat car il ira s’asseoir et regarder les autres s’éclater jusqu’à la fin du cours.

Celui qui veut rouler doucement
« On tourne light? » Vous avez surement déjà entendu cette phrase, et bien sachez que la plupart du temps celui qui propose cette requête déchainera vent et marées contre vous . . . .

Le gardien des sceaux sacrés
Ce mec est le protecteur sacré des techniques du jiujitsu, l’héritier de la famille Gracie. Il a utilisé une technique de soumission fantastique contre vous, intrigué et désireux d’apprendre cette technique vous lui demandez gentiment de vous l’apprendre et la il vous répondra qu’il ne peut pas vous l’apprendre car il s’agit d’une technique avancée, ou bien encore qu’il vous la montrera à la fin de la séance. Le truc c’est qu’il ne vous la montrera jamais cette technique car il partira très rapidement justement après le salut qui clôture le cours. Bref il ne souhaite pas vous apprendre cette technique et il faut l’accepter car c’est le protecteur des secrets du jiujitsu.

Le demi dieu
Le demi dieu est en général ceinture marron ou noir (il peut être violette aussi), quand il débarque à la salle il ira saluer les personnes qu’il considère comme faisant partie de son haut rang, toute personne ayant un niveau insuffisant ne bénéficiera pas de ses salutations.

Le mec qui essaie tout le temps un truc
« Je peux voir un truc vite fait sur toi? » Vous avez déjà entendu cette phrase et vous l’avez surement déjà sorti mais il y’a surement quelqu’un dans votre académie qui en abuse. Avant le début du cours il va « essayer  » un truc. Pendant la répétition technique idem, il ne peut s’empêcher de remixer la technique que le professeur montre, il dévie du sujet imposé par le prof pour tenter son projet personnel, du coup vous n’apprenez pas forcement ce que le prof vous demande de driller mais plutôt la technique remixé du partenaire…. Mais ne croyez pas qu’il va s’arrêter la, pendant le randori il va stopper le combat pour « essayer » encore un nouveau truc, et avant la fin du cours il va encore « essayer » des nouveaux trucs

Le mec qui se prépare
Voila une personne extrêmement minutieuse dans sa préparation, cela commence par une séquence de 15 minutes pour ajuster au millimètres son kimono, vient ensuite la session de strap qui dure 30 minutes ou chaque doigt de pieds et de main est recouvert de bandages telle une momie, en parallèles à ces préparatifs précis, sur le tatami la session drill-techniques est terminée et les randoris sont sur le point de commencer, il pourra donc attaquer directement le sparring, mais en tant que préparateur de renom il va devoir s’échauffer une bonne dizaine de minutes avant d’entamer les randoris….

Le mec qui ne veut pas vous laisser apprendre
Vous voulez apprendre une technique? Vous voulez perfectionner une technique? Alors ne choisissez pas ces 2 individus car ils ne vous laisseront rien faire correctement.
1ere forme: Le type qui résiste à mort. La technique que le professeur vous a montré il y’a 5 minutes ne fonctionne pas? C’est normal. Avec lui impossible de répéter un mouvement technique le type résiste à outrance, il se transforme en camion 4 tonnes et pourtant quand vous regardez autour de vous les autres camarades semblent réussir à passer le mouvement sans trop de problème…
2eme forme: Le type mou comme un chamallow. Celui la c’est le contraire du précédent, plus mou ça n’existe pas, en plus il surjoue à mort. Si le mouvement que vous souhaitez répétez consiste à le faire tomber ne vous inquiétez pas il tombera comme un château de carte avant même que vous ayez poser une main sur son kimono, vous aurez l’impression d’être un génie avec lui car tout fonctionnera a la perfection.

Le déconcentré
Cet individu a d’énormes problèmes de concentration. Pendant que vous êtes en sparring avec lui il va donner des conseils de passage de garde aux voisins d’a coté, il va rigoler à la blague d’un autre un peu plus loin, tout en s’attardant sur un combat se passant à l’autre bout du tatami. Si vous le prenez comme partenaire pour répéter la technique montrée par le professeur soyez vigilent car le déconcentré n’aura pas écouter un seul instant le professeur, au moment de répéter la dite technique avec vous il se mettra à genoux tel un suricate en regardant les camarades travailler autour de lui pour voir ce qu’il a manqué il y’a quelques minutes.

Le mec qui veut gagner à tout prix
Ce spécimen croit vraiment que chaque sparring session est la finale des Jeux Olympique, il tentera de prendre l’ascendant sur vous à tous les entrainements. Si vous commencez un randori avec lui en commençant tout les deux à genoux il se lèvera aussitôt le chrono démarré en se ruant sur vous. Si vous êtes sur le point de le finaliser avec votre technique favorite, pas de chance il stoppe le combat car il a une crampe…
Le plus dangereux avec lui c’est que lorsque il vous prend en soumission il se fiche de ce qui se passe autour, même si il y’a un ravin de 200 m à 5cm du tatami il continuera sa soumission jusqu’au bout.

Le mec qui reprend sérieusement l’entrainement
Ce type tente toujours de vous rassurer que cette fois ci il a pris des bonnes résolutions et qu’il est motivé à 300%. Selon ses dires Il sera présent tout les jours à l’entrainement et compte viser plusieurs titres mondiaux. 3 semaines plus tard il disparaitra encore pour réapparaitre 2 ou 3 mois plus tard et vous ressortira les mêmes promesses. Il a des ressources incroyables au niveau des excuses, blessures, problèmes de familles, mauvais horoscope, tout est bon!

Le Tutovore
Voila un personnage ayant un véritable enthousiasme pour le jiujitsu! Avide de nouvelles techniques il parcourt chaque jour Youtube pour rechercher des nouveaux problèmes à résoudre concernant la mantis guard et la reverse guard alors qu’il n’a pas terminé de résoudre les siens ( il n’arrive pas à sortir d’une garde fermée). Toutes les vidéos qui ont un titre accrocheur le rendent fou, le tuto sur l’omoplata inversé à la volée est sa vidéo favorite. Le soucis avec ce grand videovore c’est qu’il a une mémoire de poisson rouge et une curiosité maladive. Il a peine commencé l’apprentissage d’une technique qu’il porte déjà son intérêt sur quelque chose d’autre. PS: Ce fléau touche particulièrement les ceintures blanches.

Le ténor
Avec ce partenaire il va falloir s’y habituer ou éviter celui la, il ne peut pas s’empêcher de pousser des soupirs, des cris, et autres gémissements gênants reflétant le poids de l’effort physique que représente chaque sparring.

L’esthète
L’esthète est l’autorité stylistique de votre académie, ne portant lui-même que des marques ayant reçu le sceau de l’excellence (Shoyoroll, A&P et compagnie ) il scrute avec précision les kimonos portés par ses pairs. Si vous portez un nouveau kimono il viendra vous voir pour toucher la matière, il vous demandera de faire un tour sur vous même pour vérifier la tenue du Gi, faite attention à ne pas porter du mainstream ou vous ferez les frais…

Le cuirassé
Le poids normal de ce mec la est d’environ 70kg, mais il arrive à atteindre 80kg tellement il se surcharge d’équipement superflue. Son obsession c’est de se protéger contre tout et n’importe quoi. Casque, protège dent, genouillère, coquille, coudière, strap aux doigts et pieds, rashguard, collant sportif, ceinture de sudation sous le kimono etc etc Il se fiche complètement si sa surcharge l’empêche de se mouvoir correctement il faut qu’il puisse tout porter

Le mec qui est allé au Brésil
Depuis qu’il est allé au Brésil, le mec a changé, il parle portugais, la bas son esprit s’est connecté directement sur le serveur spirituel d’Helio Gracie. Depuis son retour à Paname Il s’ennuie grave dans l’académie, il regarde avec dédain et lassitude les deux ceintures noires du club qui tournent et va vous lancer un petit:  » Faut que t’ailles la bas, le niveau la bas il est trop haut frère »

Le mec qui aime parler de jiujitsu
Il n’est pas décoiffé et son kimono est tout le temps sec à la fin de l’entrainement. Pourquoi? Il n’a rien foutu pendant plus d’une heure en passant son temps contre le mur à parler de l’actualité jiujitsu. Pour le forcer à bosser il ne faut absolument pas relancer la conversation.

Le gratteur
Cet inconnu fait apparemment un cours d’essai… mais vous ne pouvez pas vous empêcher de penser l’avoir déjà vu quelque part…après mure réflexion ça vous revient… il est venu une fois au mois de septembre une autre fois en novembre, et également le mois dernier en avril, il s’agit donc aujourd’hui de son quatrième cours d’essai…Quel petit malin il doit faire son petit numéro dans une dizaine de club celui la!

Celui qui est pas censé être une menace
Lui c’est le gamin du club, il n’est pas censé vous casser les c******. Vous êtes plus âgé que lui, vous êtes un homme et lui non. Le problème c’est qu’il vous renvoie constamment réviser vos classiques car chaque randori avec lui est une leçon. Cela s’applique aussi à la demoiselle la bas que vous évitez du regard depuis qu’elle vous a fait une clef de talon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *